Qui sommes-nous ?

C’est en 1856 que Monsieur Mathieu Delexhy a acquis les terres appelées « la grande Fange » à la commune de Stavelot. Celle-ci avait émis la condition que ces terres soient défrichées et drainées de façon à les remettre en terres agricoles .

Au décès de monsieur Delexhy, c’est sa nièce Marie Anten épouse de Eugène Orban qui hérita de la propriété

Jean Servais Remacle provenant de Petit-Thier (Vielsalm) est arrivé en 1936 sur l’exploitation et s’y est installé avec son épouse et ses neuf enfants à l’époque .Le dernier lui naîtra à Stavelot l’année suivante.

En 1961 son fils Constant et son épouse reprennent une partie de l’exploitation et en 1967 lors de la retraite Jean Servais Remacle , c’est son fils Joseph(le benjamin) qui lui succéde.

C’est en 1979 que Constant et son épouse deviennent propriétaires de la ferme et de ses terrains qui appartiennent alors aux deux filles de Me Anten : Juliette et Lucie Orban. Ils vont transformer et aménager les anciennes étables des vaches laitières : construire une citerne et mettre des grilles et créer deux installations en stabulation libre sur caillebottis pour les jeunes bêtes ainsi qu’un hangar permettant de stocker le fourrage .

Ces travaux ont à cette époque, considérablement changer leurs conditions de travaille

En 1990 Fabienne la fille de Constant Remacle reprend la partie de son oncle qui cesse ses activités pour raison de santé et une partie de celle de ses parents qui prennent eux leur prépension .Et en 1993 , avec son époux ,ils reprennent la totalité de l’exploitation lors de la retraite des parents

En 2003 ils ont tout d’abord réalisé la construction d’un bâtiment pour y ranger le matériel agricole et y aménager un atelier mécanique

En 2007 ils ont réalisé la citerne à lisier qui leur a permis de se mettre aux normes pour le stockage des lisiers

Depuis toujours sur cette exploitation, chacun d’entre eux a  travaillé dans le plus grand respect de la nature .Leur mode de production étant déjà extensif, cela les a amené en 2009 à passer en reconversion bio.

Comme ils ont toujours eu un cheptel plutôt mixte, composé à cette époque de BBB mais aussi de quelques rouges de l’est qu’ils avaient introduites surtout pour améliorer un peu la production de lait, fin 2009 ils sont séduit par le projet européen  « BlueSel » qui désigne la race « Bleu du Nord »en France et le rameau mixte de la race « Blanc-Bleu- Belge » en Belgique .Ce type d’élevage leur permet en fait de revenir à leurs racines ,de garder leurs Bleues et en même temps une certaine production laitière .En outre, la Bleue Mixte par sa rusticité convient parfaitement sur leur exploitation . C’est ainsi qu’ils ont au printemps 2010 fait l’achat de deux taureaux Bleu mixte provenant d’une ferme réputée du Hainaut qui travaille elle aussi en Bio.

Depuis, ils s’orientent totalement vers cette race et tentent progressivement de constituer uniquement leur cheptel de bleues mixtes

En 2011 ils ont implanté la nouvelle étable en bois en stabulation libre sur caillebotis avec logettes où ils ont installé la salle de traite.

Actuellement, l’exploitation est constituée de près de 140 têtes de bétail sur 70ha de prairies permanentes .

Cet été 2014 leur fils Jérôme est venu les rejoindre , ce qui les a amenés à reprendre la fromagerie de la ferme Grodent à Burnenville et garder par la même occasion Florence Hurlet qui travaillait à la production depuis 14 ans .Ainsi, ils peuvent poursuivre la fabrication des différents produits de la gamme existante et valoriser au mieux leur production laitière

Travailler selon leurs convictions et réaliser la finalité de leur métier d’agriculteur tout en respectant leur terre nourricière dans son ensemble ainsi que ceux qui vont consommer leurs produits, leur procure un bien-être quotidien dans leur travail.